La survenue d’une intelligence artificielle quasi généraliste

  Intelligence artificielle 

La survenue d’une intelligence artificielle quasi généraliste

À tout bien considérer, il y a encore loin de la coupe aux lèvres pour que l’on puisse non seulement mettre au point une intelligence artificielle généraliste, mais pour que l’on puisse également mettre au point une intelligence artificielle de niveau humain, et à plus forte raison une superintelligence artificielle consciente d’elle-même, de son existence et de son environnement.

Toutefois, le seul fait de disposer d’un méta réseau de neurones artificiels capable de faire des prédictions et de répondre adéquatement à des questions de différentes natures dans différents domaines représenterait déjà une avancée largement significative. En matière de recherche, peu importe le champ de recherche, qu’il soit dans le domaine des sciences de la nature, dans le domaine des sciences humaines, ou dans le domaine des sciences sociales, un tel système permettrait aux chercheurs d’établir des relations et des corrélations qui n’auraient pas été envisagées jusqu’ici.

Par exemple, la sociologie bénéficierait largement d’un tel système pour comprendre jusque dans quelle mesure, dans un système néolibéral, la position d’un individu sur le gradient social a des impacts sur sa condition de santé, ou bien, de mettre en perspective les différents acteurs sociaux, les technologies et les politiques qui ont conduit à la mise en place de ce système tel que nous le connaissons. Même plus, en ayant à notre disposition des données aussi exhaustives, il serait possible d’envisager d’agir en amont plutôt qu’en aval en matière de politiques sociales.

 

Pour un chercheur, comme moi, qui est intéressé par les impacts à la fois philosophiques et sociologiques des technologies, je serais à même d’avoir accès à des données statistiques qui révéleraient non seulement des patterns récurrents qui se manifestent au fil du temps, mais qui révéleraient aussi comment certaines catégories de technologies ont plus ou moins d’impacts tout en les hiérarchisant.

À mon avis, et cet avis n’engage que moi-même, ce type d’intelligence artificielle pourrait survenir plus rapidement que nous ne le pensons, car nous disposons déjà des technologies nécessaires pour y arriver. Cependant, comme je ne me prêterai pas au jeu de la spéculation, je ne me risquerai pas à proposer un horizon temporel du moment où celle-ci pourrait advenir.

Mais une chose est certaine, ce n’est qu’une question de temps avant qu’une intelligence artificielle quasi généraliste advienne, et ce temps est relativement court. Si on se fie aux rapides avancées de la recherche scientifique en matière d’intelligence artificielle, cette possibilité d’une intelligence artificielle quasi généraliste est de l’ordre du possible.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue, 2019

  Intelligence artificielle  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.