Appel à collaboration : ouvrage collectif en intelligence artificielle aux PUL

Appel aux chercheurs en sciences sociales intéressés par les question de technologie

À paraître aux Presses de l’Université Laval, je serai responsable de la publication d’un ouvrage collectif portant sur la nature des discours liés à l’intelligence artificielle.  La date de tombée des articles est pour le 15 mai 2020. Pour soumettre votre projet d’article, me le faire parvenir à l’adresse : pierre.fraser.1@ulaval.ca.

Titres de travail

  • Intelligence artificielle, le réenchantement de la société
  • Intelligence artificielle, les discours d’un Avenir radieux
  • Intelligence artificielle, entre mythe et réalité

Synopsis

Depuis les discours optimistes à propos de l’intelligence artificielle qui prétendent qu’elle améliorera nos conditions de vie, en passant par les discours qui affirment que le monde du travail sera profondément transformé, jusqu’aux discours quasi apocalyptiques qui nous annoncent la survenue d’une superintelligence qui soumettra le genre humain, une chose est certaine, l’intelligence artificielle ne laisse personne indifférent. En fait, depuis Condorcet[1], les discours optimistes à propos de l’amélioration de la condition humaine par le truchement des technologies n’ont jamais cessé de servir de caution à tous ceux qui en développent, tout comme les discours pessimistes n’ont jamais cessé d’alimenter la machine imaginaire des romanciers et des producteurs de Hollywood ; il s’agit là d’un scénario mille fois joué, et nous le rejouons collectivement une fois de plus.

À première vue, il semblerait bien que nous soyons incapables de passe outre cette façon de faire, car nous aimons par-dessus tout nous raconter des histoires à propos d’un Avenir radieux et de lendemains qui chantent. Pourtant, nous devrions tous avoir pris acte de ces mondes enchantés et de ces Avenirs radieux qui, dans la première moitié du XXe siècle, ont voulu transformer le monde. En fait, si, au XXe siècle, les bonheurs annoncés ont été de l’ordre du politique, aujourd’hui, ils sont désormais de l’ordre du numérique. Et pourtant, ce ne sont que les habits et les méthodes qui ont changé. La logique est encore et toujours la même, c’est-à-dire uniformiser, normaliser, et légiférer en vue de contribuer au bonheur de l’humanité par technologies interposées. D’ailleurs, il suffit d’être attentif au discours des dirigeants des Google et Facebook de ce monde pour mesurer toute l’ampleur des bénéfices que leurs technologies salvatrices seraient susceptibles d’apporter à l’humanité. Quid de l’intelligence artificielle capable de mieux diagnostiquer un cancer du sein qu’un radiologue[2][3], quid de la voiture autonome, prétendue meilleure conductrice que l’être humain et qui sauvera des centaines de milliers de vie sur les routes[4], quid de ces logiciels intelligents qui arriveront à trouver des molécules qui guériront certains cancers[5], rien n’échappera, semble-t-il, à l’intelligence artificielle.

Et c’est justement dans cette litanie de promesses qui n’en finit plus de s’allonger, que le citoyen éclairé doit tenter de se faire une idée. La recherche en sciences sociales a donc peut-être un rôle à jouer pour nous permettre, collectivement, de ne pas succomber au chant des sirènes de la Silicon Valley, par ailleurs réputées pour leurs chants magnifiques et envoûtants, auxquels, semble-t-il, il ne faudrait pas résister, mais plutôt succomber.

Le présent ouvrage se veut donc, avant tout, une analyse de la mécanique du discours qui sous-tend les dires des entreprises de la Silicon Valley, de leur reprise par les médias de masse, et de leur large diffusion sur les médias sociaux. Il va sans dire que cet ouvrage ne propose pas une analyse exhaustive de ce que promet l’intelligence artificielle, mais bien d’asseoir les bases d’une première analyse, sinon d’un premier défrichage de ce vaste terrain d’une révolution qui se déroule sous nos yeux.

Aspects à aborder (d’autres peuvent s’ajouter ou être retirés)

  • de la nature de la technologie, en comprendre son fonctionnement ;
  • intelligence artificielle, la technologie absolument efficace en toutes choses ;
  • le discours des médias de masse à propos de l’intelligence artificielle ;
  • les promesses de la ville intelligente ;
  • les promesses de la médecine dopée à l’intelligence artificielle ;
  • les discours sur la transformation du monde du travail sous l’impulsion de l’intelligence artificielle.

Constats

Le monde de la recherche anglo-saxon en sciences sociales a commencé à investir le terrain des impacts sociaux et sociétaux de l’intelligence artificielle. Dans le monde de la recherche francophone en sciences sociales, très peu a encore été dit à ce sujet. L’ouvrage collectif que je propose veut justement ouvrir une brèche et permettre une première exploration dans ce domaine aux ramifications sociales et sociétales plus vastes qu’on pourrait le croire de prime abord.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.