À partir de quoi se constitue un mythe ?

[mythes et discours]

Si on part du principe, comme l’avait si bien entrevu Claude Lévi-Strauss, qu’un mythe contribue à organiser le monde, « que sa substance ne se trouve ni dans le style, ni dans le mode de narration, ni dans la syntaxe, mais dans l’histoire qui y est racontée[1] », il doit forcément y avoir, dans le cours de l’évolution d’une société, des matériaux qui permettent de construire un mythe. En fait, cette idée m’est venue lorsque je rédigeais ma thèse de doctorat intitulée Les conditions d’émergence de la lutte contre l’obésité[2], dans laquelle j’avais mis en évidence un phénomène sociologique fort intéressant : (i) la présence d’invariants historiques ; (ii) une idéologie qui fédère les invariants historiques ; (iii) des techniques et des technologies qui soutiennent l’idéologie fédératrice, lui permettant ainsi de se déployer à grande échelle ; (iv) l’élaboration d’un vocabulaire propre à l’idéologie fédératrice, autorisant ainsi la construction d’un discours spécifique qui constituera le mythe. Ce sont là les différentes étapes qui permettent à un mythe de se constituer. Certes, il importe de montrer comment s’élabore un mythe à travers différents exemples, mais avant de s’y attaquer, je suggère préalablement au lecteur de voir en quoi consiste la structure (contenant) d’un mythe, c’est-à-dire ce qui demeure lorsque les éléments (contenu) d’un mythe changent.

Claude Lévi-Strauss a suggéré que la substance du mythe ne se trouve ni dans le style, ni dans la narration, ni dans la syntaxe, mais dans l’histoire qui y est racontée. On peut donc légitimement penser que le mythe est une structure autonome possédant ses propres règles. Le schéma ci-dessous rend non seulement compte de l’autonomie du mythe en tant que structure, mais rend également compte de la mécanique qui le rend aussi efficace.

Légende

Ovale : processus ; losange : règle ; rectangle : concept
C : compose/est composé de ; R : régit/régule ; I/P : intrant/préalable

Pour Claude Lévi-Strauss, la principale force du mythe réside dans la mécanique qui lui est propre :

  • le mythe explique tout, il est holistique ;
  • le mythe séduit par son aspect surnaturel et merveilleux lié aux questions d’ordre technique ou sociopolitique ;
  • le mythe justifie en codifiant les institutions politiques ou religieuses, les rites, les tabous, les interdits moraux et sociaux ;
  • le mythe mobilise dans un but donné, par l’effet de croyance partagé à la fois par l’individu et le collectif ;
  • le mythe évolue, car son contenu est susceptible d’évoluer à travers le temps en fonction de changements qui interviennent dans la structure de la société.

La finalité du mythe, dans la perspective proposée par Claude Lévi-Strauss, est donc de fonder le lien social, de le maintenir et de le perpétuer. À travers le mythe, les sociétés humaines construisent le sens et la forme de l’univers où elles se meuvent.

Pour ma part, c’est à partir de cette structure élaborée par Claude Lévi-Strauss que j’ai imaginé que, dans une société où la technique et la technologie dominent, la notion même de mythe avait vraisemblablement dû s’ajuster à la technosociété qui a été mise en place avec la Révolution industrielle du XIXe siècle. Et c’est ici que je fais intervenir la notion de mythe technoscientifique.

© Pierre Fraser (Ph.D.), sociologue, 2019

________________________

[1] Lévi-Strauss, C. (2003 [1958]), Anthropologie structurale, Paris : Plon, p. 24.

[2] Fraser, P. (2015), Les conditions d’émergence de la lutte contre l’obésité, Thèse de doctorat soutenue le 17 novembre 2015 à l’Université Laval, URL : http://bit.ly/2uRuIT2.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.