Le corps idéal, une quête sans fin

Papier : Canada  |  France  |  UK  |  US
Électronique : Canada  |  France  |  UK  |  US

En ce début de XXIe siècle, le corps est encore et toujours, comme au siècle précédent, considéré réservoir de pièces, réparable, perfectible, malléable, transformable ; c’est la réparation sans fin. Un ajout cependant, le corps peut être transcendé, c’est-à-dire que sa condition mortelle peut être contournée, que la maladie et le vieillissement ne seraient pas inéluctables.Le corps est le lieu de toutes les rencontres. Le corps est porteur d’identités sociales. Le corps est aussi une fascinante entreprise de normalisation et de transformation. Il importe donc d’explorer l’inscription sociale du corps à travers les époques pour mieux en comprendre ses attitudes, ses comportements, ses gestes, ses postures et les interventions à déployer sur celui-ci pour le régulariser et le normaliser, le rendre conforme à certaines attentes, surtout l’amener à un certain idéal de corporéité élaboré au cours des XVe et XVIe siècles. Confronté à sa propre finitude, l’individu constate qu’il aurait peut-être dans son génome une prédisposition à telle ou telle maladie. De leur côté, les nutritionnistes élargissent constamment le spectre des aliments sains et malsains. Les recherches scientifiques alignent des sommes impressionnantes de dangers potentiels pour la santé, parfois au tréfonds même d’une protéine ou d’une quelconque molécule. Le corps est devenu réservoir de problèmes pouvant porter atteinte à la santé. Être sain se résumerait à n’avoir aucune prédisposition à une quelconque maladie, d’où l’idée de dépistage. En matière de tension artérielle, l’individu n’est plus normotensif s’il se situe dans le dernier quart de l’échelle normative, mais pré-hypertensif, même s’il ne manifeste aucun symptôme. La notion de mode de vie, bon ou mauvais, détermine dorénavant la relation du sain au malsain. Le rapport du sain au malsain est également constamment redéfini par la mise à niveau des critères qui déterminent si un individu est ou non bien portant.

Éditions Axone, ISBN : 978-2-923545-03-5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.