Les grandes orgues d’église du Québec

Le défi du patrimoine religieux (web-série)
Au Québec, quand une église ferme, on oublie trop souvent qu’il y a aussi un patrimoine musical important qui disparaît avec elle. De grandes orgues ont été construites pour célébrer Dieu, au même titre que l’ont été ces grandes églises avec leur architecture s’élançant vers le ciel. L’orgue de l’église St-Jean-Baptiste de Québec, selon Ernest Gagnon (1855, Courrier du Canada), souligne que « C’est un orgue des plus puissants que nous ayons entendu et à coup sûr le plus beau dans son ensemble et ses détails. Ses jeux d’anches sont d’une douceur que nous ne connaissions pas jusqu’ici. Citons, en passant, les 2 trompettes, le basson, la trompette harmonique, le hautbois, la clarinette, la voix humaine; en un mot, il nous faudrait citer tous les jeux car tous sont d’un velouté et d’une richesse incomparables. N’oublions pas les flûtes qui sont d’une suavité admirable. Certains jeux en bois sont si bien embouchés qu’ils ont été pris, par des organistes, pour des jeux en métal. Les musiciens ont félicité M. Déry pour la grande douceur de ses claviers. Nous ne pouvons passer sous silence la soufflerie qui est construite d’après un système nouveau et supérieur à ceux que nous connaissons. Un seul homme suffit à donner la plus grande quantité d’air exigé par l’organiste. »


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.