Les défis du documentaire

Certes, tous les documentaires ont leur lot de défis. Cependant, dès que l’on se lance dans un projet de documentaire, il y a comme cette vague impression qui s’installe voulant que les problèmes, non seulement se multiplient, mais s’alignent les uns à la suite des autres, un peu comme sur une chaîne de montage. S’il…

Les fake news ou de la nécessité du documentaire

En cette ère de « fausses nouvelles », avec le manque de fiabilité des médias sociaux et l’habitude de certains dirigeants de justifier leurs opinions en tirant sur les messagers qui les critiquent, il y a un besoin renouvelé de transparence dans les médias. Cela vaut notamment pour le traditionnel pacte de confiance entre le…

Faire un documentaire, le défi de l’image

Faire un documentaire n’est pas si simple qu’il y paraît, surtout dans une société dominée par l’image. Doit-on tout faire en son possible pour obtenir l’image la plus léchée possible ? Comment filmer les intervenants ? Comment interagir avec les participants au documentaire ? Que doit-on tourner pour appuyer les propos des intervenants ? Autant…

De l’utilité de la sociologie visuelle et du documentaire

Permettez-moi, en ce matin de juillet ensoleillé, de vous faire part d’une brève réflexion concernant la sociologie visuelle. Ce n’est qu’hier en fin d’avant-midi, le 10 juillet 2019, après plus de 5 ans à comprendre les tenants et les aboutissants de la sociologie visuelle, que j’en ai mesuré toute la portée lors d’un tournage portant…

Quand le documentaire est en plein territoire médiatique

Ce que le documentaire a la capacité de mettre en lumière, c’est cette relation inconfortable qu’il entretient avec la presse écrite et les médias d’information en continue. En fait, le genre « documentaire » est souvent rejeté par les médias de masse comme étant trop partial et faisant trop place à l’opinion de son réalisateur….

Louis-Joseph Papineau vu par les canadiens anglais

Les représentations de Papineau qui émergent dans le discours politique anglophone des années 1820 et 1830 se construisent à l’aide d’un vocabulaire politique et de dialectiques qui structurent la sphère publique locale, mais qui découlent de multiples traditions discursives observées dans les contextes britanniques, étatsuniens, ainsi qu’ailleurs en Amérique du Nord britannique. Les textes consacrés…

La liberté vaut-elle qu’on verse une goutte de sang pour elle ?

La liberté vaut-elle qu’on verse une goutte de sang pour elle, demandait Daniel O’Connell ? Quel fut le rapport de Papineau à la violence, aux armes, à la prise d’armes ? À partir de ses positions sur le système seigneurial, les relations ethniques, la langue et la religion, l’analyse scrute l’outillage mental à partir duquel…

À mobilité réduite / Bande annonce du documentaire

Diffusion publique le 7 mai 2019 au Musée de la Civilisation de Québec Nous avons tendance à penser que l’infrastructure des villes a été adaptée pour faire en sorte que les personnes à mobilité réduite puissent se déplacer sans difficulté. Force est de constater que, malgré les efforts d’adaptation des 20 dernières années, il reste…

Ne jamais écouter les autres, si vous faites un documentaire

►  Constats à propos des documentaires La pire chose à faire, lorsque vous tournez un documentaire, est bien évidemment d’écouter ce que les autres ont à dire à propos de celui-ci. Pire encore, si vous faites écouter votre documentaire à d’autres personnes alors qu’il n’est pas encore rendu public, que le but de votre exercice…

Diffusion publique du documentaire « À mobilité réduite »

Faculté de médecine, Université Laval Département de réadaptation, Activités grand public Mardi 7 mai 2019 Auditorium Roland-Arpin du Musée de la civilisation de Québec 19 h 00 – 21 h 00 Photo|Société (https://photo-societe.com/), en collaboration avec l’équipe de François Routhier, chercheur au CIRRIS, réalise un documentaire sur la mobilité des personnes ayant des incapacités physiques….

Le documentaire, le sociofinancement et les groupes de pression

Réaliser un documentaire de type « cause sociale » est parfois une aventure en soit, surtout si vous procédez en mode sociofinancement. Certes, le sociofinancement est une façon intéressante de financer un projet. Nul besoin de rencontrer son gérant de banque, d’hypothéquer sa maison, de dilapider ses économies, ou de faire une demande de subvention…

De la nullité de plusieurs débats sociaux

Claude Lévi-Strauss disait, « Plus on se voue à l’ethnologie, plus on prend sur l’histoire de sa propre société un regard assez distancié et on se rend compte que des choses essentielles et dramatiques dans le présent ne compteront pas beaucoup dans la perspective de plusieurs siècles. » Pour le sociologue que je suis, plus…

Le documentaire et la prise de risque

Certains se plaignent qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir des subventions de l’État pour réaliser leurs documentaires. D’autres utilisent les plateformes de sociofinancement, afin d’amasser les sommes requises pour produire, réaliser et monter leurs documentaires. Quelques-uns décident de faire des documentaires contre vents et marées, avec un budget d’à peine mille dollars ou…

Pour qui fait-on un documentaire ?

L’ethnologue et cinéaste français Jean Arlaud (1938-2013)  disait, « Quand on fait un film, on entre dans l’écriture. […] C’est un regard qu’on porte sur la réalité […] un point de vue, où l’on construit l’image1. » Pour sa part, l’anthropologue Fabienne Wateau souligne que « Le film relève de l’écriture, car il régit les…

Neige, chantier, intersection

En fauteuil roulant, après une tempête de neige, à une intersection achalandée où il y a des travaux de voirie, le défi de circuler est d’autant augmenté. Capsule vidéo provenant du projet « À mobilité réduite » mené par le CIRRIS et réalisé par Pierre Fraser. Réalisation : Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et sociocinéaste

Avocat criminaliste, un rôle social mal compris

Maître Alexandre Fleurent nous expose à quel point le rôle de l’avocat criminaliste est mal compris. Alors que les interventions du travailleur social, du psycho-éducateur et de l’infirmier de la rue sont socialement appréciées et demandées, l’avocat criminaliste, qui partage souvent la même clientèle que ces derniers, n’obtient pas la même reconnaissance sociale. © Pierre…

Un documentaire ne sert pas à convaincre

Dans mon article précédent intitulé À quoi sert un documentaire, sinon à être voué à l’inutilité ?,  j’ai mentionné que « essentiellement, un documentaire, s’il vise à dénoncer une situation, risque de se retrouver dans la catégorie des documentaires inutiles. Ce que j’entends par là, c’est que la situation dénoncée, dans 5 ou 10 ans,…

À quoi sert vraiment un documentaire ?

Essentiellement, un documentaire, s’il vise à dénoncer une situation, risque de se retrouver dans la catégorie des documentaires inutiles, mais pas toujours. Ce que j’entends par là, c’est que la situation dénoncée, dans 5 ou 10 ans, aura la plupart du temps empirée, ou au mieux, ce sera maintenue. Il suffit de voir à quel…

Sauvegarde du patrimoine religieux, la portée d’un documentaire

►  Patrimoine religieux Depuis les 5 dernières années, s’il y a une chose que j’ai apprise, c’est qu’un documentaire, une fois disponible sur les grandes plateformes de diffusion, devient non pas le témoin d’un événement, mais plutôt le porte-parole de ce même événement. Je m’explique. Lorsque j’ai réalisé le documentaire « Bassin Louise, un plan d’eau…

Comment remettre le patrimoine religieux sur la pile du dessus ?

L’activité se déroulera en deux temps: projection du documentaire « Requiem pour une église », dans une nouvelle version écourtée à 20 minutes. Il a été tourné durant les mois précédant la fermeture de l’église Saint-Jean-Baptiste par le sociologue et réalisateur Pierre Fraser. Suivra une discussion avec l’assistance sur l’avenir du patrimoine d’origine religieuse dans…

J’ai faim… l’invisible réalité / documentaire

Première projection publique le 6 novembre 2018 Tourné avec un budget de 500 $ ! Il semble bien que certains sujets intéressent peu de gens, d’où le fait que nous n’avons amassé que 500 $ sur les 3,500 $ prévus. Malgré tout, nous avons décidé, vu l’importance d’un sujet aussi impopulaire, d’investir nous-mêmes les sommes…