Électrification des transports, les enjeux

Acheter
Canada  |  France  |  UK  |  US

Au cours des cinquante dernières années, les environnementalistes sont parvenus à établir un certain consensus social fondé sur deux postulats : celui du réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre et celui du secteur du transport comme principale source de production de gaz à effet de serre. Conséquemment, la nécessité de réduire les émissions dans ce secteur est devenue non seulement inévitable et incontournable, mais est surtout devenue l’une des motivations les plus importantes qui militent en faveur de l’électrification des transports.

Si, dans plusieurs pays, les bornes de recharge sont actuellement en plein déploiement, il n’en reste pas moins qu’il reste encore beaucoup à faire en la matière. Autrement, c’est toute une génération de capteurs nouveaux genres connectés à l’Internet des objets qui devront être inventés et déployés massivement dans les infrastructures routières existantes. Du moment que des milliards de capteurs seront intégrés dans le réseau routier et autoroutier, de nouvelles fermes de serveurs informatiques devront être cons-truites pour répondre à cette demande grandissante, surtout qu’on nous promet le règne de la voiture autonome à plus ou moins longue échéance. Et qui dit fermes de serveurs, dit aussi augmentation de la consommation d’électricité qui se traduira par une demande accrue de production de cette même électricité. Et qui dit fermes de serveurs et milliards de capteurs connectés à l’Internet des objets, dit aussi problèmes de sécurité informatique accrue. Finalement, qui dit de plus en plus en de technologies dédiées à la gestion de cette nouvelle infrastructure de transport et de mobilité, dit aussi fragilisation de l’infrastructure technologique existante.