Le corps

Obésité, une lutte pour normer le corps

CA_|_FR_|_UK_|_US

Il y a une constante qui traverse toutes les époques depuis l’Antiquité et qui fédère l’ensemble des actions à déployer sur le corps pour lui éviter la prise de poids : la contenance de soi et la gouvernance de soi. Une adéquation a dès lors été établie voulant que la minceur corresponde à l’idée du corps en santé. Au XIXe siècle, à travers le pèse-personne, l’indice de masse corporelle, la mode et le miroir, sera la mesure par laquelle s’articulera efficacement et de façon tout à fait inédite cette contenance de soi et cette gouvernance de soi où l’individu devient à la fois maître et esclave de son image des pieds à la tête.


Saine alimentation, un moyen pour normer le corps

CA_|_FR_|_UK_|_US

Tout au cours du XXe siècle et du début du XXIe siècle, s’est graduellement développée la notion de saine alimentation comme contrepoids à une mauvaise santé, notion qui a comme finalité de remettre entre les mains de l’individu la responsabilité de faire des choix éclairés en matière d’alimentation. À l’image de l’individu autonome, celui qui a la capacité de gérer sa propre vie, celui qui a la capacité de juger par lui-même de ce qui est bon ou non pour lui, il est réputé capable de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour être en santé et le rester.


Transhumanisme, le fantasme de l’immortalité

Électronique : CA_|_FR_|_UK_|_US
Format livre : CA_|_FR_|_UK_|_US

Le progrès est un train lancé à toutes vapeurs et rien ne saura l’arrêter, et encore moins le progrès que nous concoctent les transhumanistes. L’immortalité frappera bientôt à nos portes. La question n’est pas de savoir quand, mais de savoir que la chose relève du domaine du possible, mais pas nécessairement — l’idée de contingence.


Le corps idéal, une quête sans fin

Électronique : CA_|_FR_|_UK_|_US
Format livre : CA_|_FR_|_UK_|_US

Être sain se résumerait à n’avoir aucune prédisposition à une quelconque maladie, d’où l’idée de dépistage. La notion de mode de vie, bon ou mauvais, détermine dorénavant la relation du sain au malsain. Le rapport du sain au malsain est également constamment redéfini par la mise à niveau des critères qui déterminent si un individu est ou non bien portant.


Épidémies et maladies infectieuses, leur gestion à travers les siècles

CA_|_FR_|_UK_|_US

Le parcours de protection de soi, depuis le Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui, se cale dans des finalités fort différentes en fonction des époques, des savoirs disponibles et des pratiques médicales en vigueur. Au XXIe siècle, la volonté est claire : il faut transcender le mal, le dépister, le traquer dans le gène, l’éviter de s’exprimer et de se manifester.


Le corps remodelable

CA_|_FR_|_UK_|_US

Le sociologue Olivier Bernard s’intéresse ici à la transformation du corps, tant par la chirurgie esthétique que par la pratique des arts martiaux. Deux jeunes femmes, Marie-Claude Bourbonnais et Mélodie Breton, sont ainsi les témoins de cette idée du corps malléable à volonté initié par l’identification ultime de soi au corps.


Guérir et soigner le corps, la quête de tous les possibles

CA_|_FR_|_UK_|_US

Disponible le 30 juillet 2020.